Le coaching et le burn-out

D’après le sondage Cegos réalisé en 2015, un salarié sur quatre aurait déjà vécu un burn-out. Le coût social du stress est estimé par l’Institut National de Recherche et de Sécurité à 2.3 milliards d’euros par an en France. Les chiffres révèlent la réalité professionnelle de nombreux salariés. Cet article apporte des pistes pour identifier, anticiper, voir éviter le burn-out.

Décrypter les situations à risques

Chacun réagit différemment face à une surcharge de travail ou à des relations houleuses avec des collègues ou des clients. Deux facteurs invariables caractérisent ces situations de travail inconfortables :

  • le changement soudain. Spontanément, l’être humain n’est pas favorable aux modifications de son environnement. Evidemment, il peut s’y adapter en mobilisant plus ou moins d’énergie, selon les individus. Cette perte de repères peut déclencher pour l’individu de réelles difficultés, voir un mal-être profond ;
  • la durée. Quand une situation professionnelle inconfortable s’installe durablement, le salarié s’épuise physiquement et perd confiance en lui. Cet état se traduit par des problèmes de santé (perte d’appétit ou prise de poids, trouble du sommeil, crises d’angoisse…) et des changements de comportement (irritabilité, tristesse, mutisme…).

le-coaching-et-le-burn-out

Le coaching en entreprise, un garde-fou au burn-out ?

Un coach peut être un interlocuteur privilégié pour accompagner l’entreprise à anticiper les risques d’apparition de burn-out chez les salariés. Neutre et spécialisée dans l’accompagnement individuel ou collectif, cette tierce-personne est compétente pour faciliter les prises de conscience qui pourraient mettre en exergue des sources de mal-être professionnel. Elles peuvent être liées à des contextes et des organisations de travail inappropriés ou, témoigner d’un déséquilibre personnel du salarié dans le rapport qu’il entretien avec son travail.

 

Le coaching offre en toute confidentialité un espace-temps dédié à la valorisation des individualités, grâce à une écoute empathique. L’intervention d’un coach en entreprise a des effets positifs sur les salariés :

  • les questions ouvertes et puissantes de l’intervenant permettent aux salariés de mieux s’approprier les changements orchestrés dans l’entreprise.
  • l’accompagnement bienveillant produit de la réassurance professionnelle individuellement et collectivement. Les salariés retrouvent un sens à leur travail et l’équilibre essentiel à leur bien-être.
  • lors de coaching d’équipe le Coach professionnel facilite, en sollicitant l’intelligence collective, la résolution de situations inconfortables. Des solutions sont identifiées  par le groupe Elles permettent d’anticiper l’installation de conflits, de non-dits, au service d’une meilleure coopération et communication.

 

Le coaching peut véritablement limiter les risques de burn-out dans une entreprise, s’il est prescrit en amont des changements ; pendant qu’ils opèrent et aussi dès l’apparition des premiers signaux faibles (débuts de conflits, fatigue, irritabilité, erreurs inhabituelles etc. ). La communication transparente et la confiance entre le coach et ses clients garantissent des effets positifs et durables de son intervention auprès des salariés de l’entreprise, ils gagneront en autonomie.

Articles Récents