La frontière est parfois ténue entre le coaching et la thérapie. Pourtant, coach et thérapeute sont différents. Chacun répond à des besoins spécifiques et joue un rôle particulier auprès des personnes qui le sollicitent. Voici quatre différences essentielles.

 

  1. La notion de patient et de client

La thérapie est une démarche engagée par une personne en état de souffrance psychologique. Le thérapeute est le soignant qui va l’aider à en sortir. Cette personne devient son patient. En coaching, on parle de client. En particulier en coaching professionnel, où le coach accompagne une personne vers l’atteinte d’objectifs qu’ils ont fixés ensemble en amont.

  1. Le “Pourquoi” de la thérapie, le “Comment” du coaching

En thérapie comme en coaching, le désir de changement est au cœur de la demande, mais les démarches diffèrent. La thérapie recherchera dans le passé, dans l’histoire de vie du patient, l’origine, le “Pourquoi” de son mal-être. Ce processus l’aidera à comprendre ce qu’il vit au présent et à “réparer” le passé. Le coaching se tournera vers le “Comment”. Il puisera dans les ressources de son client les moyens pour lui permettre de passer d’un état présent à une situation nouvelle.

  1. Des postures distinctes

En thérapie, le patient vient chercher auprès du thérapeute une forme de soin qui va soulager sa souffrance. Sa demande ne peut contenir d’objectifs précis ni de résultats mesurables. Le coaching prend la forme d’un projet auquel le client participe activement. Celui-ci exprime une demande explicite et définit les résultats attendus. Par des exercices et des mises en situation, le coach l’aide à développer son potentiel, à adopter la bonne posture pour y parvenir et devenir autonome.

  1. La durée et le contrat

Une personne en thérapie ne sait pas pendant combien de temps elle ira en consultation chez son thérapeute, s’il s’agit de quelques mois ou de deux, trois ans, parfois plus. Le coaching est circonscrit dans le temps et fait l’objet d’un contrat entre les parties (coach, entreprise et personne coachée). Ce document formalise les relations entre les acteurs, les objectifs, le nombre d’entretiens, la durée du coaching, les étapes, les résultats visibles.

Il existe pourtant des points où thérapie et coaching se rejoignent, notamment le fait que le coach utilise certaines techniques empruntées à la thérapie.
Mais ils partagent surtout des valeurs : le climat de confiance, l’écoute active et sans jugement, l’ouverture d’esprit, la conscience de leur responsabilité.

Recent Posts